Nocif’Art

Sept minutes pour fumer une cigarette, quatre secondes pour jeter un mégot par terre, une vingtaine de mois pour qu’il se décompose dans le sol. Ce terrible constat a été pour Gothlied Tjiackk une illumination, une opportunité. Telle est la naissance de Nocif’art, ce concept créé en 2007 par Alexandre Hannesse alias Gothlieb Tjiackk.
Le courant artistique dans lequel il s’insère est fortement axé sur les dérives néfastes de notre système de consommation de masse. Photographies, tableaux et vidéo font partie de son répertoire.
La fusion esthétique des œuvres et de ses matières nocives reflète, tel un miroir, notre sens inné de l’auto-destruction.
À l’heure où les ramassages de mégots commence à fleurir un peu partout dans les grandes villes, ce déchet spécifique reste pour Gothlieb Tjiackk un élément de choix pour réaliser ses œuvres.
Ayant toujours été attiré par le portrait, l’artiste exhibera ses plus belles pièces de visages connus du grand publique.
Le mégot sera donc très présent sous toutes ses formes, addiction, pollution et problèmes environnementaux, ce petit rouleau de papier goudronné reste le déchet le plus répandu et le plus difficile à éradiquer à ce jour.
Il y a différentes façons de recycler, mais quand le Nocif’Art s’en mêle, il y va là d’une toute autre perception…
Vous êtes cordialement invité au vernissage qui se tiendra le mercredi 15 janvier 2020 à 18h à Arte-Fac.
Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Détail de l'événement